Guinée : 8 équipes de réaction rapide aux épidémies

0

mamady_youla_1Conakry, 4 juin 2016 – Le Premier ministre guinéen Mamady Youla a présidé une cérémonie, en présence des ambassadeurs de France et de l’Union européenne, pour marquer la déclaration de la fin de la dernière résurgence du virus Ebola en Guinée ; apparue fin 2013 dans le Sud, l’épidémie a fait 2 500 morts, essentiellement dans la partie forestière du pays. 42 jours – deux fois la durée maximale d’incubation – sont passés sans nouveau cas depuis le second test négatif sur le dernier patient.

Emmanuel Macron : repenser la relation France-Afrique à l’heure de la révolution numérique

0

macron_1Paris, le 3 juin 2016 – Le ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique, Emmanuel Macron, a rencontré au siège de Business France à Paris un groupe de jeunes entrepreneurs africains sélectionnés par l’Institut Choiseul pour son classement annuel « Choiseul 100 Africa ».

Dans son intervention Emmanuel Macron a souligné le potentiel de la révolution numérique, qui est, pour lui, une « révolution culturelle ». Or, cette tendance est en contradiction avec le vieillissement et l’immobilisme de la classe politique, la professionnalisation de la vie politique. Il faut un renouveau pour « apporter un autre regard, une liberté de ton, (…)  une expression nouvelle qui brise l’entre-soi ».

Tunisie : efforts anti-terroristes

0

beji_caid_essebsi_2Doha, 19 mai 2016 – Le Président tunisien Béji Caïd Essebsi a déclaré, au terme de sa visite officielle au Qatar, que la lutte contre le terrorisme avait déjà coûté à son pays environ quatre milliards de dollars. Selon lui, « Cet argent aurait pu être investi dans l’économie, mais, malheureusement, dans les circonstances actuelles, il est nécessaire de donner la priorité à la lutte contre le terrorisme et d’assurer la sécurité ».

Nigeria : tensions entre Abuja et séparatistes biafrais

0

aba_nigeria_1Abuja, 30 avril 2016 – La tension continue de monter entre les autorités nigérianes et le groupe séparatiste biafrais Peuple indigène du Biafra (Indigenous People of Biafra, IPOB), dont le chef, Nnamadi Kanu, est détenu depuis plusieurs semaines pour « trahison ». Les services de sécurité nigérians les accusent d’avoir enlevé puis tué dans une forêt du Sud-Est du pays 55 éleveurs haoussas et peuls, dont les ethnies sont majoritairement musulmanes et sont surtout présentes dans le Nord. Selon le Département nigérian des services de l’État (DSS), les objectifs de l’IPOB sont de « semer la discorde » et d’« encourager le terrorisme ethnique et la défiance ».

Lancement d’une vaste réforme de l’armée au Burkina Faso

0

roch_kabore_1Ouagadougou, 4 février 2016 – Après un long entretien avec les hauts cadres de l’armée et les responsables du ministère de la défense, le nouveau président du Burkina Faso, Roch Kaboré, qui cumule aussi le portefeuille du ministre de la défense, a annoncé une vaste réforme des forces armées burkinabées. Objectifs : construire une vraie armée républicaine « apolitique et opérationnelle », accroître la cohésion, la discipline et l’unité du corps, assurer d’une manière réelle et efficace la sécurité de la population et l’ordre sur l’ensemble du territoire national, renforcemer les capacités anti-terroristes.

Soudan du Sud : sortir du conflit endémique

0

mogae_2Juba, 3 février 2016 – L’ancien président botswanais Festus Mogae, qui dirige la Commission de surveillance et d’évaluation (JMEC) de l’accord conclu le 26 août dernier entre le chef de l’État Salva Kiir et son ancien vice-président et rival Riek Machar pour mettre fin à la guerre civile au Soudan du Sud, a vivement déploré que les parties continuent de bafouer l’accord de paix et que situation humanitaire, après deux ans de guerre civile, ne fait que s’aggraver. « Je suis effaré qu’on ait permis à la situation de dégénérer autant… », a-t-il déclaré lors d’un discours devant les représentants du gouvernement et de la rébellion réunis à Juba pour tenter de trouver un accord sur la formation d’un gouvernement d’union nationale.

Bassin méditerranéen, l’année de tous les dangers

0

delval_4La page 2015 vient de se tourner, avec toutes ses turpitudes et autres ignominies que le genre humain est encore capable de produire dans ses périodes les plus sombres.

Le Proche et Moyen-Orient ainsi qu’une partie de l’Afrique ont été frappés par « l’heure de Daech ». Si nous devions faire des raccourcis très discutables, 2015 se résumerait dans le bassin méditerranéen et ses pays voisins à un conflit multilatéral aux conséquences innombrables entre sunnites et chiites. Cette approche balayerait alors définitivement les fondements et attentes des révolutions de 2011 et constituerait la matrice de l’organisation de l’État islamique qui, après avoir sans nul doute gagné la bataille médiatique, serait sur le point de remporter celle de nature militaire, si l’Occident persiste dans ses choix guerriers d’un autre âge. Dans un tel contexte, basé sur un système d’alliances complexes tissées par les multiples puissances du Nord et du Sud, nous pourrions nous trouver au cœur d’un Game of Thrones grandeur nature.

Attentat à Tunis

0

tunis_24112015Tunis, 24 novembre 2015 – Un attentat contre un bus, transportant des agents de la sécurité présidentielle, dans le centre-ville (avenue Mohamed-V, près du siège du Rassemblement constitutionnel démocratique, le parti de l’ex-président Ben Ali, et non loin du ministère de l’intérieur) de la capitale tunisienne a fait, selon un premier bilan, au moins 14 morts.

C’est le troisième acte de terreur en Tunisie cette année après les attaques, respectivement, en mars dernier, au musée national du Bardo, à Tunis, et, au mois de juin, à Sousse – revendiquées par l’État islamique.

L’attentat a eu lieu à quelques heures de l’intervention télévisée du président Béji Caïd Essebsi où il devait parler de la paix sociale, de Nidaa Tounes et de la menace terroriste.

Attaques de Boko Haram dans la région du lac Tchad

0

lac_tchadN’Djamena, 1er novembre 2015 – Boko Haram a attaqué deux postes de l’armée tchadienne dans la région du lac Tchad. Bilan : au moins 12 terroristes sont morts, une douzaine de civils ont été blessés.

Une des attaques les plus meurtrières de ce type sur le sol tchadien dans la même zone a été commise il y a trois semaines, le 10 octobre, à Baga Sola, faisant 41 morts et 48 blessés. Plusieurs dizaines de milliers de réfugiés nigérians et de déplacés tchadiens y ont trouvé refuge ces derniers mois, fuyant les exactions des islamistes sur les îles du lac et au Nigeria voisin.

Attaque des shebab au centre de Mogadiscio

0

somali_01112015Mogadiscio, 1er novembre 2015 – Les shebab somaliens ont revendiqué l’attaque ce matin à l’hôtel Sahafi au centre de Mogadiscio. Les assaillants ont explosé une voiture piégée avant de pénétrer à l’intérieur de l’hôtel. Bilan provisoire : 15 morts et plusieurs blessés.

Les forces spéciales somaliennes et les soldats de la force militaire de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) ont ensuite repris contrôle du bâtiment.

Les attaques selon ce schéma contre les principaux hôtels dans la capitale somalienne sont devenues un élément important dans la tactique des shebab.

Publicité